Test réel d’une voiture électrique

Nous avons voulu essayer l’offre avant de la mettre à votre disposition, donc nous avons mis le directeur à l’épreuve.
Essayer de rouler une semaine avec la Renault Zoe, sans la recharger ! Nous avons choisi la Zoe pour plusieurs raisons :

  • Le meilleur rapport autonome / qualité / prix ;
  • Le meilleur choix pour une citadine facile à parquer tout en ayant de la place dedans ;
  • C’est la plus mignonne de sa catégorie (surtout si on la compare à la BMW i3 ou la Nissan Leaf).

Le reste, nous laissons Cyril vous raconter son expérience :

Je dois le dire tout de suite, quand j’ai commencé, il n’y avait que 99% !
Pour la précision, le temps de charge nécessaire avant l’essai est de 2h (pas 1 minute de plus) pour 28,4kWh (charge de 25 % à 99% environ).
Mais nous avons dû arrêté la recharge avant la fin (faute d’organisation par rapport à nos rendez-vous du jour).
Au départ, je vous avoue avoir été plein de préjugés sur les véhicules électriques (faute avouée, à moitié pardonnée). Nous en avons vu passer quelques-uns chez EnjoyCars (Model S, Zoe, i3, etc.), mais nous n’avons jamais vraiment conduit de grandes distances avec.
Voici mon bilan après 1 semaine :
J’ai utilisé la Renault Zoe entre le bureau et chez moi (distance de 10 km inclus un passage sur autoroute) tous les matins, et tous les soir. Mais aussi pour quelques trajets en ville de Lausanne ainsi que sur l’autoroute (aller/retour Lausanne-Genève + aller/retour Lausanne/Morges).
J’ai quand même joué le jeu et j’ai roulé à 100km/h en régulateur de vitesse sur l’autoroute ! J’ai rapidement compris qu’au dessus de 110 km/h, la consommation électrique augmente. Nous ne pouvons pas dire que j’ai perdu beaucoup de temps, mais c’est beaucoup moins stressant de rouler tranquillement à droite à 100km/h.
J’ai été surpris du nombre de « chargeurs » de véhicule électrique que j’ai croisé dans les parkings (ex. parking Genève Cornavin & Morges centre-ville). Malgré la carte EVPASS dans la voiture, je n’avais pas le droit d’utiliser les chargeurs (pour le challenge), c’était le principe même de mon test. Mais c’est rassurant de voir que quand nous en avons besoin, ils sont là ! J’ai d’ailleurs essayé les 3 applications principales : Chargemap, EVPass, Swisscharge. Finalement, celle d’EVPass est la plus complète car elle a près de 300 chargeurs en Suisse Romande.

« Recharge véhicule électrique »

Au bout du 6ème jour, il me reste une autonomie de 79km, je commence à garder l’oeil sur le compteur digital pour éviter de tomber en panne de batterie, ce serait dommage ! Mais je commence déjà à sentir une certaine satisfaction : 6 jours, 203,5 km (autoroute, ville, campagne) et toujours de la batterie !

Batterie restante véhicule électrique

Au final, j’arrive au bureau le 7ème jour avec une autonomie de…. 8km et pas moins de 274km parcourus !

On s’aperçoit que le kilométrage est assez facile à anticiper une fois que la voiture est prise en main. Si vous roulez dans la ville de Lausanne, vous consommez dans les montées, et rattrapez le kilométrage en descente car le véhicule régénère la batterie en freinant. Si vous roulez sur l’autoroute aux environs de 100km/h il faut compter un kilométrage qui descend légèrement plus vite que la moyenne. Au final, tout ceci se rattrape plus ou moins.

Je suis très satisfait de l’expérience et assez surpris de l’autonomie ! Cela change du téléphone qu’on doit charger tous les soirs (si ce n’est bientôt 2x par jour).

N’hésitez pas, vous aussi, à faire le test : Contactez-nous ! 021 320 09 11

SCAN-PARK
PREVIOUS POST
Test réel d’une voiture électrique
NEXT POST

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *